La quantité de ressources mentales nécessaires pour comprendre et interagir avec une interface.

La charge cognitive est un concept de psychologie étroitement lié à la Loi de Miller.

Concepts clés

  1. Lorsque la quantité d'informations entrantes dépasse l'espace dont nous disposons, nous peinons mentalement à suivre - les tâches deviennent plus difficiles, les détails sont manqués, et nous commençons à nous sentir submergés.
  2. La charge cognitive intrinsèque fait référence à l'effort requis par les utilisateurs pour transporter des informations pertinentes à leur objectif, absorber de nouvelles informations et garder une trace de leurs objectifs.
  3. La charge cognitive extrinsèque fait référence au traitement mental qui consomme des ressources mais n'aide pas les utilisateurs à comprendre le contenu d'une interface (par exemple, des éléments de design distrayants ou inutiles).

Histoire

La théorie de la charge cognitive a été développée à la fin des années 1980 par John Sweller à partir d’une étude sur la résolution de problèmes et était à bien des égards une expansion sur les théories du traitement de l’information de George Miller. Sweller a soutenu que la conception pédagogique peut être utilisée pour réduire la charge cognitive chez les apprenants, aboutissant à sa publication en 1988 de “Cognitive Load Theory, Learning Difficulty, and Instructional Design”. Plus tard, des chercheurs ont développé une méthode pour mesurer l’effort mental perçu qui est indicatif de la charge cognitive.

Source

Pour aller plus loin

En anglais